Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 18:45
noonelivesforever2.jpgDepuis quelques temps, je me suis plongé dans un bon vieux jeu vidéo, mon PC n'étant pas un ordinateur de compétition et par conséquent incapable de faire fonctionner des jeux récents. Du coup je me tourne vers quelques "vieilleries", mais attention, cela ne veut pas dire "mauvais jeu".

Dans No One Lives Forever 2 (NOLF2), vous incarnez l'espionne Cate Archer dans un univers typiquement James Bond, saupoudré d'une large dose d'ironie et de parodie. Si bien qu'on se croirait régulièrement en plain Austin Powers ! Le jeu vous amènera donc combattre aux quatre coins du monde contre le C.R.I.M.E., une organisation criminelle internationale dirigée par un super-méchant classique... Vous affronterez des ninjas, des hommes de mains turcs, ou des super-soldats morts-vivants, le tout dans la joie et la bonne humeur.

Car on sourit beaucoup dans No One lives Forever 2. Très loin du sérieux de certains jeux de ce genre, ce jeu joue au contraire de ces références, multiplie les clins d'oeil et parodies, pour le plus grand plaisir du joueur (à la condition d'aimer le style "Austin Powers", bien entendu). C'est le seul jeu dans lequel j'ai poursuivit un nain sur le dos d'un anglo-saxon lui-même au guidon d'une bicyclette ! Le seul jeu dans lequel j'ai combattu au sabre une yakusa dans une maison emportée par un cyclone ! NOLF2 c'est du fun à l'état pur, sans se prendre la tête.
noonelivesforever2-1.jpg
Mieux encore, NOLF2 est un bon jeu en plus de faire rire. C'est un FPS, donc normalement on devrait tirer sur tout ce qui bouge. Mais... mais vous jouez une espionne et par conséquent les créateurs ont intégré une grosse partie d'infiltration dans le jeu. Si bien qu'on peut parfaitement y jouer en toute discrétion, passant de pièce en pièce sans se faire repérer. Le tout rappelle fortement Thief : The Dark Project ou Deux Ex, deux énormes chefs d'oeuvre du jeu vidéo (que je vous conseille fortement). Le jeu est par conséquent un peu plus malin que d'autres FPS, et il faut parfois se creuser la cervelle pour attirer les adversaires dans un coin pour passer dans leur dos par exemple. Les amateurs de jeu d'infiltration comme Splinter Cell devrait apprécier. Si vous ne voulez pas réfléchir et bourriner à tout va, ca peut aussi se faire sans problème, mais vous passerez à côté de tout le sel du jeu.
Graphiquement, le jeu tourne sans problème sur mon petit 1.15 GHz, 512 Mo, GeForce 5700FX, et c'est déjà fort joli. Question oreille, NOLF2 diffuse des sons typique années 60, c'est un plaisir.
noonelivesforever2-2.jpg
Rayon déception, je dirais que les auteurs n'ont pas assez peaufiné le gameplay : on peut choisir de jouer en finesse, mais au final peu importe votre style de jeu, le résultat sera le même. Si bien que parfois on a envie d'avancer un peu plus rapidement en fonçant dans le tas. J'aurais aimé que les auteurs aillent jusqu'au bout de leur idée. Ainsi, les 3/4 des gadgets délicieusement débiles du jeu ne servent à rien car jamais les créateurs ne créent de scènes obligeant le joueur à les utiliser. C'est marrant on essait 2 minutes le gaz hilarant ou le chat bionique et puis on revient aux bonnes vieilles fléchettes anesthésiantes... Dommage.
Enfin, au chapitre des regrets, le peu de diversité des décors. NOLF2 cache ce problème en obligeant le joueur à parcourir les niveaux dans les deux sens (aller et retour) mais on aurait aimé voir un environnement un peu différent que les quelques uns proposés.

Bref si vous tombez dessus et qu'il est à petit prix, n'hésitez pas un instant, vous ne devriez pas le regretter. Pour ma part, je file réinstaller le premier opus, histoire de rigoler encore un coup !
Partager cet article
Repost0

commentaires