Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 23:02

par Michaël Moorcock

Plus d'un million d'années dans le futur. Il ne reste plus qu'une poignée d'humains sur Terre. Ils ont vaincu la mort et par conséquent sont immortels. Cet situation les a peu à peu au fil des siècles transformés en êtres insensibles, ignorants tout des sentiments, et décadents. La sexualité est complètement libre, on fait l'amour partout, devant n'importe qui et  l'inceste est complètement accepté (le héros du roman couche avec sa mère dès les premières pages)

La technologie avancée a donné la faculté aux humains de façonner le monde selon leurs souhaits et la Terre n'est plus qu'un patchwork d'univers et d'ambiances. Leurs loisirs ? Créer des ménageries privées dans lesquels ils font vivre des reproductions d'êtres humains des anciennes époques.
Et ils vivent ainsi tentant péniblement de se surprendre les uns les autres. Jherek Carnelian, le héros,  est un être à part puisqu'il est le seul véritable humain qui est né naturellement (et qui n'a pas été façonné directement par d'autres humains).
Un beau jour, son chemin croise celui de Mrs Amélia Underwood, une jeune femme téléportée depuis l'époque victorienne (par on ne sait quel mystère). Et Jherek en tombe immédiatement amoureux. Enfin du moins aimerait découvrir comment on tombe amoureux puisqu'il ignore ce sentiment. Il va donc tenter par tous les moyens de s'attirer les bonnes grâces d'une Amélia complètement perdue dans une époque impie selon les standards de l'Angleterre des années 1890. Mais l'affaire se complique quand une autre humaine s'approprie Amélia pour alimenter sa ménagerie privée...

J'ai connu Michaël Moorcock grâce à sa saga Elric, célèbre dans le domaine de la fantasy pour avoir renouvellé le genre au cours des années 70 en développant un anti-héros torturé par ses sentiments et possédé par une épée maléfique. Ca n'était pas spécialement très bien écrit, le premier volume étant intéressant, le reste se diluant très rapidement dans la médiocrité.

Allez donc savoir pourquoi cette Chaleur venue d'ailleurs m'a attiré ? Il s'agit du premier volet de la saga des Danseurs de la Fin des Temps, découpée en 3 volumes (plus un 4ème à priori optionnel).

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les néophytes auront beaucoup de mal à rentrer dans l'intrigue tant Moorcock fourmille d'idées étonnantes et barrées dans la première partie de ce premier livre. Michaël Moorcock reste en effet assez flou lorsqu'il décrit cette époque futuriste et il faut accepte pas mal d'informations dans les premières pages, sans chercher à trop comprendre (Ah, les humains peuvent refaire le monde comme ils le veulent ? Bon, ok; je ne demande pas comment...).

Mais, passé ce passage difficile où il faut rentrer dans une histoire bizarre située dans une époque baroque et décadente, si l'on s'accroche, on découvre une intrigue amusante et intéressante. Amusante, parce qu'on sent l'auteur s'amuser comme un petit fou derrière sa plume, glissant de çi de là quelques bons mots et situations cocasses (surtout dans la seconde partie). Intéressante car en developpant un univers étrange, il se permet de surprendre régulièrement le lecteur. Enfin, voir ce héros, Jherek, s'interroger sur "qu'est-ce qu'être humain ? Qu'est-ce que l'amour ? la haine ? la douleur ?", renvoit forcément le lecteur à des questionnements personnels sur notre propre civilisation.

Bref, une bien belle surprise, d'autant plus que c'est, contrairement à Elric, assez bien écrit. J'attaque Les Terres Creuses, le deuxième volume, immédiatement. Je reviendrais vous en donner des nouvelles.

Editions Galllimard - Folio SF n°174
270 pages
ISBN : 2070315568

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
J'ai lu le premier tome d'Elric, il y a bien longtemps et je me suis toujours dis que je lirai la suite un jour mais 'LA!' tu viens de me calme!<br /> Elric est mal ecrit! Bon alors j'oublis! merci de m'avoir prevenue! a noel dernier je suis tombe sur une reluire plutot jolie et j'ai failli craquer! Bien m'en a pris de ne pas l'acheter!<br /> Sinon je te conseille ' La trilogie Barthelemus'<br /> plutot sympatique! sur tous Barthelemus! J7aime beaucoup son caractere!
Répondre
T
Disons que le premier volume d'Elric est très enthousiasmant. Le second est déjà beaucoup moins bon.Et par la suite, ca dérive jusqu'à devenir anecdotique.Dommage, car le personnage d'Elric était vraiment bien vu. Il y a une adaptation ciné en préparation depuis quelques mois. Je crois que ca passera bien sur grand écran si l'on concerve le côté sombre et pessismiste de l'univers.