Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 00:07
Je vous parlais dernièrement ici même de Call of Duty, un chouette jeu vidéo sur PC. De l'action en pleine guerre de 39-45, à vous en mettre plein les mirettes. Dans le coffret Edition Deluxe (à 15 €, ca fait un luxe dans mon budget, remarquez...), l'éditeur a eu la bonne idée d'incorporer le supplément au jeu de base, intitulé La Grande Offensive.

Alors La Grande Offensive c'est Call of Duty, mais avec tout démultiplié. Il y a plus d'action, plus de batailles, plus de combat en zone urbaine. L'action suit un rythme effréné nous laissant en général sur les rotules. Tellement effréné aussi que parfois je n'ai pas compris tout de suite ce que le programme attendait de moi. Dommage, cela m'obligeait à recharger mes parties et chercher à piger ce qu'il fallait faire...

Bon, je ne boude pas mon plaisir, car il y a de bons passages dans ce jeu : le survol d'une côte à bord d'un bombardier, une mission commando en Sicile (très joliement rendue à l'écran, voir ci-dessous), des courses poursuites, du sabotage...



A l'écran, j'assiste de loin à l'explosion d'un phare sicilien détenu par les allemands. Boum !

Bref c'était bon, mais comme toutes les bonnes choses, à force cela finit par gaver, et voyez-vous vers la fin du jeu, cette surdose d'action ininterrompue finie quelque peu par lasser. Ah, public ingrat...

Call of Duty et son extension La Grande Offensive sont disponibles ensembles à petit prix (15 €) dans la collection "Best Of" chez Activision.
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 17:40
FPS est l'abréviation de First Personal Shooter, qu'on pourrait traduire par "jeu de tir à la première personne". En gros, le jeu vous place en plein coeur de l'action puisque vous voyez à l'écran ce que voit votre personnage, contrairement à Mario par exemple, où vous voyez votre personnage à l'écran. Le FPS est l'un des genres roi sur PC. Pour ma part, je classe les FPS en trois catégories : les FPS bourrins, les FPS scénarisés, et les FPS jeux de rôle.

Dans la première catégorie, je range tous les FPS "ras du front" où le but est bien de défouler le joueur en lui proposant de dessouder des ennemis suffisament idiots pour se jeter sous vos balles vagues après vagues. C'est rigolo tout plein mais ça ne vole pas haut et surtout on s'en lasse rapidement. Mais de temps en temps je ne me refuse pas ce genre de petit plaisir.
Viennent ensuite les FPS scénarisés dont le grand représentant est Half Life : en gros vous tirez sur des ennemis mais il y a une histoire un peu plus recherchée, des alliés vous filent un coup de main, les ennemis sont un poil plus malins et peuvent vous tendre des embuscades assez vicieuses. Parfois vous aurez même des phases d'exploration et de recherche à réaliser.
Enfin le FPS tendance jeu de rôle vous oblige en plus à gérer les capacités de votre personnage, il peut développer des compétences, etc bref il évolue au cours de l'histoire. Deus Ex reste le grand jeu de cette dernière catégorie.

Aujourd'hui je vais vous parler de Call of Duty, que je viens de finir en profitant des vacances de Noël. Call of Duty n'est pas un jeu récent mais comme mon PC n'est pas un foudre de guerre question puissance, ca tombe bien.

Dans Call of Duty vous êtes propulsés dans un film de guerre hollywoodien. L'histoire se déroule durant la fin de la Seconde Guerre Mondiale et vous propose d'incarner 3 soldats sur différents fronts : un américain, un anglais et un russe. Chaque intrigue est indépendante l'une de l'autre.

Etrange sentiment que de "jouer" à la Seconde Guerre Mondiale, me direz-vous. Pour être plus exact, l'éditeur n'a pas cherché le plus grand réalisme : l'objectif est bien d'avoir des montées d'adrénaline dans ce jeu qui calque pas mal de scènes vues dans Il faut sauver le soldat Ryan ou bien le feuilleton Band of Brothers. On oublie donc rapidement que la Guerre n'était pas si amusante pour se plonger dans cette ambiance entretenue à renforts de grands effets, de grosses explosions, d'embuscades allemandes inattendues, de chars à détruire, etc.

Chapeau aux concepteurs qui ont su préparer un jeu qui vous comble de bout en bout pour peu que vous aimiez le genre. Ici, il s'agit de jouer avec sa tête plus qu'avec sa mitrailleuse, puisque prendre certaines positions vous obligera à réfléchir avant de foncer tête baissée. Mieux, les adversaires ne sont pas très habiles de la gachette, du moins suffisament pour que vous ne mourriez pas toutes les 30 secondes. Mais l'ambiance entretient l'envie de jouer jusqu'au bout.

Graphiquement, le jeu était à sa sortie une belle réussite qui ne se dément pas, même maintenant. Les fumées sont criantes de réalisme, les sons vraiment bien fichus.

Bref un jeu d'action et de guerre parfait, mais à déconseiller aux plus jeunes, car très violent.

Indispensable si vous aimez le genre !

Call of Duty est disponible à petit prix (15 €) dans la collection Best Of chez Activision.
Il est accompagné de son extension La Grande Offensive, dont je vous parlerai.. lorsque je l'aurai fini !
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 14:10

Dans le genre "petit jeu à la con mais sur lequel vous pouvez facilement passer une heure", voici Zoo Keeper.

Zoo Keeper emprunte beaucoup à Tetris, l'ancêtre du jeu vidéo, puisque vous devez former des suites symboles identiques pour les faire disparaitre. Hop, une ligne de 4 symboles, et pouf la ligné disparait et vous marquez autant de points que de symboles (dans notre exemple ici 4). Comme il faut avoir fait disparaître un certains nombre de chaque symbole et que le jeu est en temps limité, vous allez vite suer devant votre ordinateur à chercher quelle suite faire pour espérer pouvoir continuer le jeu.

A noter le graphisme mignon tout plein (kawai comme dise les nippons).

Bref parfait pour le bureau, quand le patron a le dos tourné...

Mon record perso : 9900 points !

http://www.t45ol.com/play/789/zoo-keeper.html

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 21:29
Ah, séquence nostalgie aujourd'hui (ça rime !) avec un vieux vieux jeu PC.

Petit retour sur les faits :
Sorti fin 1998, Half Life, après un développement houleux, arrive sur nos PC et révolutionne à jamais les jeux de tir à la première personne (FPS, en gros vous voyez ce que voit votre personnage et vous visez et tirez à a souris). Boum, Half Life est un carton sur ordinateur, un must have, un incontournable auquel j'ai consacré pas mal de temps à l'époque.

Forcément, l'éditeur, Valve, comprenant qu'il faut battre le fer pendant qu'il est encore chaud, sort un an plus tard une extension au célèbre jeu, appelée Opposing Force. Dans Half Life vous interprétiez le rôle de Gordon Freeman, un scientifique qui foire une expérience sur les dimensions et fait maladroitement rappliquer tout un tas de sales bébétes dans son centre scientifique. Gordon devait alors s'échapper en combattant les bestioles, mais aussi les forces armées US dépêchées pour annihiler la menace extra-dimensionnelle et par dessus le marché les scientifiques responsables du carnage.
Dans Opposing Force, nous incarnons le lieutenant Shepard, justement envoyé dans le Centre pour tuer Gordon Freeman. Oui, le héros d'Half Life.

Forcément, Opposing Force n'est pas Half Life. Mais bon Dieu, qu'est-ce que c'est bon ! Il tourne tranquillement sur mon PC depuis quelques semaines et j'y rejoue encore avec grand plaisir. C'est un vieux jeux maintenant (putain, 7 ans !), mais le suspens fonctionne toujours à merveille, grâce à une aventure attrayante, dont on souhaite voir la fin.

Contrairement aux jeux FPS moyens de l'époque, Opposing Force (et avant lui Half Life) joue la carte de l'intelligence, de la reflexion, et de l'économie de munitions. Oh parfois ca pète dans tous les sens mais souvent les auteurs nous laissent la possibilité de réfléchir avant de foncer dans le tas.



Partager cet article
Repost0