Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 15:06

undefinedComme beaucoup d'amateurs de jeux de rôle, j'ai eu ma période Magic, ce jeu de cartes à jouer et à collectionner (abr. JCC) fort sympathique mais qui m'avait rapidement lassé. Et puis il faut bien l'avouer, c'était un gouffre financier assez incroyable. En gros ce type de jeu vous propose un duel (dans le cas de Magic, deux sorciers qui se balancent des sorts) réglé par un tronc commun de règles, mais où chaque carte permet de modifier la règle. Les combinaisons de cartes permettent de déployer des stratégies plus ou moins efficaces et souvent surprenantes.

L'autre jour je tombe sur une offre promotionnelle du site Magiccorporation qui propose des paquets du jeu de carte VS System à prix très intéressants. VS System c'est du jeu de cartes dans le monde des super-héros. Le système se décline en deux gammes : Marvel et DC (comme ça pas de jaloux). A 5 euros la boîte de 350 cartes, je n'ai pas réfléchi bien longtemps : c'était l'occasion de me remettre à ce type de jeu.

Donc Marvel VS System (et DC VS System) est un jeu de cartes où des super-héros et des super-vilains s'affrontent. Chaque joueur démarre avec 50 points ; le premier arrivé à 0 perd la partie. Chaque joueur va recruter des personnages pour attaquer ou pour défendre. Chaque personnage possède deux caractéristiques : l'attaque et la défense. On résout les affrontements est en comparant ces deux valeurs. Quand un personnage réussi à blesser un adversaire, le joueur qui contrôle ce dernier perd des points. Le système propose des cartes proposant des retournements de situation. Et à cela s'ajoute des règles précises de tir à distance, de vol, de couverture, d’attaques ou de défenses groupées (pour simuler les filiations de groupes, en gros, les X-Men s’entendent mieux entre-eux qu’avec d’autres super-héros).

De prime abord le jeu paraît un peu technique, mais les réserves s'envolent après quelques parties parce que la mécanique est bien huilée. Les phases de chaque tour s’enchaînent logiquement : on recrute des personnages et du matériel, on combat, et l’on soigne les personnages blessés. Et l’on reprend ainsi de suite.

Magic présentait pour moi un gros défaut : si l’on ne piochait pas de terrains rapidement, on pouvait perdre la partie rapidement. En plus c’était assez frustrant.
 Dans VS System, toute carte peut servir de ressource, dès le début de la partie, et cela rééquilibre quelque peu le hasard, à mon avis. De plus, les règles de couvertures et de protection permettent des parties tactiques très agréables du genre « bon je planque ma Femme Invisible derrière ma Chose avant d’aller mettre un gros coup de poing à l’Homme-Taupe… ».
Autre point positif : tout comme Magic, VS System prend toute se saveur dès que l’on combine les effets des cartes. On se prend à imaginer petit à petit des combinaisons optimisées.

Les licences Marvel et DC Comics sont des poids lourds et l’on pouvait craindre que tout l’argent file dans l’achat des droits. Coup de chance, il devait en rester un peu pour embaucher de vrais dessinateurs de comic-books ; on retrouve aux crayons des artistes comme Bill Sienkiewicz, Chris Bachalo, Ariel Olivetti, Phil Noto, et bien d’autres. L’amateur des comics ne se sentira pas trop trahi par des tâcherons.

Enfin, même les concepteurs semblent connaître l’univers du comic-book puisqu’on retrouve de ci de là quelques petits clins d’œil savoureux : la carte d’Etrigan le Démon est rédigée sous la forme d’un poème par exemple.
Et cerise sur le gâteau, on peut combiner les deux lignes de jeux compatibles pour monter des combats anthologiques entre les Teen Titans et les X-Men par exemple, ou jouer en équipe (Les Alliés de Batman et de Spider-man contre le Sinistre Syndicats et les hommes de main du Joker).

Une excellente surprise.

Partager cet article
Repost0