Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 19:52
24.jpgOui, enfin, car il m'en aura fallu du temps pour me convaincre de regarder cette série.

A force d'en entendre parler autours de moi en bien, voir même en très très bien, j'ai fini par céder : ca y est, j'ai commencé à regarder les aventures de Jack Bauer. Merci donc à : Loïc, Tangi, Aurélie, mon père, ma maraine, ma cousine, son copain, mes collègues de boulot et Reno et Patricia de s'être acharné sur moi.

Maintenant, y'a intérêt que ca vaille le coup ! Remarquez avec le déménagement vers Brec'h qui se prépare, j'ai plus grand chose à regarder dans les étagères de mon appart de Vannes...

J'en suis au deuxième épisode, pour le moment, je dois dire que c'est plaisant sans être tout à fait transcendant. Mais j'attends que tout cela se mette en place, et d'être pris dans le truc pour me faire une opinion. Par contre la fille du héros m'apparaît tout de suite comme insupportable et comme Reno et Patricia m'ont déjà expliqué à demi-mots ce que les scénaristes allaient en faire, je crois qu'il faut que je m'y habitue.

Par contre le principe du "ceci est filmé en temps réel" est tout de suite battu en brèche dès le premier épisode : l'intrigue est censée se dérouler de minuit à 1 heure du mat', or mon lecteur DVD indiquait une quarantaine de minutes lorsque l'épisode s'est arrêté. Mais bon on s'en fout, l'idée est là tout de même et fort plaisante.

Je vous en reparle lorsque je serais à fond dedans...
Partager cet article
Repost0
9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 11:42

Depuis que je prends le bus pour me rendre à mon travail, j'observe un phénomène dont j'ignorais l'importance. Oh, certes, il m'arrivait bien avant d'entendre dans la rue quelques automobilistes passant fenêtres ouvertes et volume de leur autoradio embarqué à fond, histoire de faire partager leur goûts musicaux. Je constatais d'ailleurs à chaque fois que les goûts étaient bien souvent d'une qualité inversement proportionnelle au volume choisi. A croire que les gens qui ont des goûts musicaux interessants préfèrent les garder pour eux, dommage...

En prenant le bus, je rencontre pas mal de personnes qui aiment diffuser leur musique favorite à plein tube. J'ai jamais vu de vieux le faire par contre, c'est toujours des jeunes. Ils se tassent au fond du bus, et hop ! transforme l'autocar en ersatz de boîte de nuit. Manquerait plus que la boule à facette et parfois on s'y croirait. Même remarque l'autre jour lorsque je sortais de mon boulot : des jeunes branchant leurs machins électroniques à fond pour diffuser leur musique à tout le monde.

Et pourtant, ils ont des écouteurs, ces amateurs de mauvaise musique ! Si si. Mais certainement ont-ils lu que ca pouvait abimer leurs fragiles oreilles mélomanes qu'ils souhaitent conserver encore longtemps. Malheureusement, dirais-je.

Faudrait que j'essais un jour d'entamer le dialogue, sans ironie ni humour, mais suffisament cool pour pas me faire péter la gueule. Manquerait plus ça.

Plus sérieusement, je pense qu'il s'agit pour eux de se recréer un environnement connu dans un environnement qu'ils n'aiment pas (le bus, la rue,...). A croire qu'en projetant du son, l'énergumène tiendra à distance son voisin tout en bravant l'autorité.

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 18:33
Lorsque Loïc et Hiroe sont revenus par chez moi au mois de janvier, ils nous ont offert des chocolats japonais. Bon, ok, vous ne pourrez pas connaître le goût, mais je trouve les emballages tellement mignons que je vous en ai fait un scan.
Zou ! l'exotisme culinaire est aussi sous la carapace de Tortue Géniale ! :o)


Merci à tous les deux !
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 00:14
Comme à peu près tout le monde, j'ai appris la pendaison de Saddam Hussein.
Et ça m'a plus énervé qu'autre chose !

Je m'explique.
Ma première réaction fût de songer que finalement, il avait bien eu ce qu'il méritait. Et puis,  passé cette étape, il y avait quelque chose qui clochait, qui ne me convenait pas.
Déjà, la diffusion des images de sa pendaison à la télévision m'attriste. Cette manière de montrer le monstre abattu n'a finalement rien de jubilatoire pour le spectateur lambda, à mon avis.
Ensuite, l'idée qu'on ait pu décider de tuer un homme m'agace. Il ne s'agit pas d'oublier les crimes de l'ex-tyran irakien. Mais j'ai du mal à encaisser qu'une grande démocratie occidentale se résigne à pendre ce tyran. Il y a, à mon sens, quelque chose de choquant lorsque j'imagine que les américains ont choisi, sciemment, d'éliminer un homme. Comment expliquera-t-on à nos enfants que nous avons choisi de pendre un homme parce qu'il avait tué par le passé ?

Et pourquoi je ne vois dans cette pendaison qu'une manière maladroite des américains pour éviter des investigations et des procès qui auraient révélés pas mal de magouilles entre l'Irak husseinien et les USA ?

Dans cette histoire, j'ai le sentiment que la démocratie sert bien plus de prétexte que de cause légitime et morale.
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 09:11

Lorsque vous travaillez avec des apprentis de 16 à 25 ans, vous entendez parfois des vertes et des pas mûres. Ouaip, faut pas avoir l'oreille trop chaste par moment ! Et puis parfois, au détour d'un cours, vous entendez des trucs hallucinants. Surréalistes.

Tenez, une collègue en Vie Sociale et Professionnelle (VSP) me racontait l'histoire suivante alors qu'elle donnait un cours de secourisme.

La formatrice : " Alors quand une personne est inanimée, il faut  vérifier qu'elle n'a pas de corps étranger..."

Regard dubitatif d'un apprenti, qu'on appelera Kevin pour la forme.

Ma collègue, comprenant qu'il n'a pas tout compris répète :

"Oui, voir s'il n'y a pas de corps étranger."

Et Kevin de s'exclamer le plus sérieusement et sincèrement du monde : "Mais m'dame, qu'est-ce que ça change qu'il soit allemand, anglais ou chinois ?".

Ne rions pas, il vous sauvera la vie un jour.

Peut-être.

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 11:22

L'année prochaine les nouvelles lois contre le tabagisme vont être mises en application. Etant moi-même non-fumeur et subissant parfois les désagréments de mes amis fumeurs, je suivais l'affaire de loin jusqu'à ce que ces lois débarquent dans mon boulot.

Je travaille dans un centre de formation pour apprentis. Et regardons un peu, si vous le voulez bien, ce que l'avenir pourrait nous réserver...

Jusqu'à présent, les jeunes (et quelques formateurs) se serrent sous le préau pour prendre leur dose de "petit cancer à long terme". Jusqu'à présent, ils ennuyaient tout le monde, puisque bien entendu, les couloirs jouxtant le préau puaient la clope en quelques minutes, lorsque ce n'était pas un brouillard londonien (oui j'aime exagérer parfois !) qui se levait dans le même préau.

Et bien, dans quelques semaines, attention, changement radical ! Les nouvelles lois apportent l'interdiction totale de fumer dans l'enceinte des locaux. Cela inclut donc dans les bâtiments (mais cela était déjà en place depuis quelques années, donc rien de neuf), mais aussi les espaces couverts (type préaux) et les espaces découverts comme le parking ou le terrain de sport. Résultat : pour cloper, dans quelques semaines, les fumeurs (apprentis ou personnels) seront tenus légalement d'aller s'empoumoner en dehors du centre de formation.

Le problème est triple à mon sens.

Premièrement, l'obligation de quitter les lieux va amener les fumeurs à fumer sur un boulevard très fréquenté par des automobilistes, pas forcément respectueux des limitations à 50 km/h. A mon avis, on prend le risque de voir des accidents de ce côté-là.

L'autre problème soulevé est pour les internes. Statutairement, les internes, qui dorment et mangent sur le site, ne peuvent pas sortir de l'établissement de toute la semaine. Donc les internes fumeurs devront normalement s'abstenir de cloper pendant 5 jours. Bon courage à tous les membres du personnel (formateurs et animateurs) qui devront "tenir" des dépendants en manque de nicotine...

Que risque-t-il de se passer alors ? ben rien, et c'est là aussi un souci. Qui va venir faire la loi dans l'établissement ? Nous, les formateurs, déjà surbookés ? Faudra-t-il qu'on "flique" des fumeurs à la sauvette ? Vous imaginez déjà ma réponse... Et du coup on prend le risque de laisser filer et laisser faire, un bel exemple pour cette jeunesse justement en manque de repères, surtout dans un établissement pédagogique...

Quoiqu'il en soit, il va être intéressant de voir comment cela va évoluer, je vous tiendrai au jus, forcément.

Partager cet article
Repost0