Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 21:48

Monster Hunter Orage 01Monster Hunter, c'est une série de jeux vidéo initiée en 2004 et déclinée sur plusieurs générations de consoles de jeu (en gros de la PS2 à la Wii). Pour résumer, les joueurs incarnent des chasseurs de monstres dans un monde de type fantasy. La série a connu un tel succès qu'elle a été adaptée sur papier. Mais là où les adaptations de licences officielles s'avèrent régulièrement décevante, il semble qu'avec Monster Hunter, la production a tenu à un certain niveau de qualité.

Hiro Mashima s'occupe du passage de la manette aux bulles. Un choix logique puisque l'artiste s'est déjà fait une sacré réputation sur des séries comme Rave, Monster Soul ou plus encore Fairy Tail, succès public (26 tomes !) dont l'univers se rapproche un peu de la fantasy de Monster Hunter. Enfin, Hiro Mashima avoue être un grand amateur du jeu.

Restait donc un écueil à éviter : faire un manga destiné aux fans du jeu, et rien qu'à eux, tout en s'aliénant le public néophyte (dont je dois préciser que je fais parti). Mashima choisit donc de suivre le destin du jeune Shiki, traqueur de monstres. A la mort de son mentor, ce dernier lui a confié une quête : trouver un monstre légendaire et le tuer. Voilà Shiki parcourant le monde, à la recherche dans un premier temps de compagnons de route, pour former un groupe. Il va croiser Eilee (qui s'avère être la fille de son mentor), et Sakuya une jeune forgeron. Tous trois vont affronter moults dangers et créatures toutes plus puissantes et effrayantes les unes que les autres. Et dans l'ombre, un groupe d'inquiétants personnages semble surveiller de près la quête du jeune Shiki...

Malin, Mashima prend le partie de nous montrer la création du groupes d'aventuriers ce qui nous laisse tout à la fois le temps d'appréhender l'univers de Monster Hunter et de connaître les personnages. Du coup, le groupe se créé petit à petit au fil des aventures, et on s'attache à leurs destins.

Comme je l'ai dit je ne connais pas le jeu Monster Hunter, mais on sent bien que l'auteur a glissé dans son histoire des références : les créatures, les capacités et design des armes et armures, la notion de quête et de récompense classique dans le jeu vidéo. Mais comme l'éditeur du jeu semble lui avoir laissé quelques coudées franches, il impose son style (loufoque) sur l'histoire, et rend le tout très agréable à suivre pour qui n'a pas eu le jeu vidéo entre les mains.

Les dessins sont assez classiques. Les amateurs de Fairy Tail ne seront pas dépaysés  : on reconnaît la patte de l'artiste. A noter la très grande lisibilité des dessins : on ne cherche pas le sens de lecture, les enchaînements entre cases sont fluides et travaillés.

Reste maintenant à voir où l'auteur veut nous envoyer. On sent son envie de développer une grande saga avec rebondissements et coups de théâtre, mais avec seulement 4 tomes et 14 chapitres au total, on se demande comment il va pouvoir s'en sortir.

Monster Hunter Orage est donc un manga très agréable, une lecture conseillée pour les amateurs du jeu vidéo mais aussi plus globalement pour les amateurs de fantasy décomplexée.

 

Monster Hunter Orage 02

Partager cet article
Repost0

commentaires