Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 12:13
deadsnowHoula, attention, voilà un film d'horreur norvégien. Que voulez-vous, actuellement, les pays nordiques ont la cote auprès des amateurs de frissons ! Mais ne nous emballons pas trop, car à bien y regarder, il s'agit d'un produit bien médiocre sous ses aspects de petits films d'horreur sympa...

C'est les vacances de neige pour 6 jeunes adultes norvégiens ! Ils rejoignent le coeur léger le chalet qu'ils ont loué, perdu au milieu des montagnes enneigées. Pas de chance : ils ont atterri dans une région hantée par des zombis, et de la pire espèce puisqu'il s'agit de zombis nazis revenus d'entre les morts pour récupérer leur trésor de guerre... C'est le début du massacre.

Dead Snow, c'est nul tout simplement. La première heure enchaîne péniblement tous les clichés du genre, rebattus depuis au moins trente ans. Le réalisateur glisse des références grosses comme un camion, ce dont on n'avait même pas besoin tant elles sont évidentes (Evil Dead et Braindead). Mais il ne suffit pas de servilement citer ces références pour obtenir un bon film. Donc durant une heure, il ne se passe pas grand chose, et l'on s'ennuie presque.

Puis les zombis arrivent et l'on se dit que ça va enfin commencer. Même pas. La plupart des scènes empruntent donc aux 2 grands ancêtres cités, mais jamais le réalisateur ne tente un quelconque truc original. Pire, les acteurs sont imbuvables, les scènes pas très logiques, et les raccords photo foirés.

Allez, il reste dans cet océan de vide deux passages un brin drôles. Le premier intervient lorsqu'un des personnages se défend avec un marteau et une faucille face à un zombi nazi qui tire la tronche. Le second, lorsque les derniers survivants se retrouvent face au big boss des zombis, après avoir vaincu une horde de morts-vivants. Et eux de dire un truc genre "on va se le faire, ce salaud !". Et ce dernier de crier "Resssuuurrrecction" pour lever une nouvelle armée de zombis. Ah ah ah. Voilà je vous ai spoilé les deux gags un semblant drôles du film, vous avez économisé une location. Merci qui ?

Fuyez.
N'essayez même pas de le voir.
Vous le regretteriez. Le cas typique du produit complètement foiré qu'on trouve trop souvent dans le cinéma d'horreur actuel.
Partager cet article
Repost0

commentaires