Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 10:12

delautrecotedulitHugo (Dany Boon) est persuadé qu’Ariane, vendeuse de bijoux, passe ses journées à ne rien faire. Ariane est sûre que le métier d’Hugo, chef d’entreprise, est épanouissant. Leur couple bat de l’aile : ils décident d’échanger leurs vies.

Les producteurs ont du croire à la bonne idée : dans le même film, l’acteur principal de « Bienvenue chez les ch’tis » (méga carton national) avec l’actrice principale de « LOL » (beau succès au box-office français). Sauf que non, ça ne fonctionne pas. Mais alors pas du tout.

Intervertir les rôles, placer des personnages dans des situations inconnues, c’est un des grands classiques du cinéma comique. Sauf qu’ici, jamais on n’y croit. Dany Boon a la part la plus facile : il passe de PDG à père à vendeur. Ca passe sans trop de problèmes. Quant à Sophie Marceau il ne lui suffit pas de se teindre en brune et porter des lunettes pour que d’un coup, miracle, on croit qu’elle est une PDG, même une PDG minable.

Pire, la scénariste et réalisatrice, Pascale Pouzadoux, essaie de nous y faire croire coûte que coûte : et vas-y que je vous met un huissier qui surveille et coache le couple, et puis tant qu’à faire, il tombe amoureux de la mère de Sophie Marceau, ça fera toujours une intrigue supplémentaire.

La réalisation ne sauve pas le film au contraire : tout est gros, énorme à base d’effets de caméra et de montage. Un flop. Surtout quand Sophie Marceau en rajoute des caisses.

« De l’autre côté du lit » ennuie, ne fait pas rire, et m’a laissé sur cette pensée : comment peut-on produire, réaliser, scénariser ce machin ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires