Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 16:26
Une fois n'est pas coutume, nous allons aujourd'hui parler jeu de rôle, et plus précisément du jeu que j'entame ces jours-ci avec divers amis : Earthdawn. Si vous ne savez pas ce qu'est un jeu de rôle (ou jdr) je vous conseille la lecture de ce petit guide destiné aux néophytes !

Earthdawn est un jeu américain qui m'a séduit pour plusieurs raisons.

Tout d'abord l'univers du jeu me paraît suffisament original pour me donner envie d'y raconter des sagas incroyables.
Il s'agit d'un monde médiéval-fantastique, Barsaive, qui a subit il y a plusieurs centaines d'année un terrible cataclysme : des créatures monstrueuses ont ravagé le monde ! Pour se protéger les peuples se sont réfugiés dans des villes-souterraines qu'ils ont scellées. Ainsi plusieurs communautés ont survécu sous le sol, attendant patiemment que la surface redevienne vivable. L'histoire que les joueurs et moi-même allons raconter se déroule une centaine d'année après que les divers peuples soient sortis de leurs retraites... et bien entendu il subsiste encore quelques bestioles de çi de là ! L'autre intérêt de cet univers de jeu est que Barsaive était une annexe d'un empire tyrannique, qui compte bien reprendre par la force ce qui lui semble appartenir de droit. Bref Earthdawn propose un univers med-fan (comme on dit) suffisamment classique pour ne pas trop désorienter les néophytes (il y a des nains, des elfes, des orks, des dragons...). Mais les auteurs se sont amusés à disperser quelques petites touches originales qui font tout le charme du jeu (les nains sont la race principale, tout le monde maîtrise la magie, et ce petit côté rebellion contre empire omnipotent).

Le système de jeu m'a tout de suite plu. Je n'aime pas les jeux de rôle où il y a plein de règles dans tous les coins. Ca m'embrouille l'esprit, et je n'aime pas cela, car je préfère me concentrer sur l'histoire que l'on raconte, et l'ambiance de la partie.
Et bien même si le livre de règles est imposant (un beau pavé de 300 pages) il s'avère qu'Earthdawn est finalement très simple à gérer une fois les automatismes prit. Chaque action ou évènement se gère selon le même principe, et c'est très confortable.

Je voulais un jeu de rôle où l'on fasse rouler des dés. Ca paraîtra bête, mais Donjons & Dragons avec son système dit "d20" m'agace parfois à n'utiliser qu'un seul dé. Oui, j'aime les brouettes de dés qui roulent, j'aime le son qu'ils produisent, j'aime le sentiment d'excitation qui monte lorsqu'on lance plein de dés ensembles !

Enfin, Earthdawn est peu onéreux, alors qu'en général les jeux de rôle ça coûte cher (comptez 40-50 euros le premier livre pour démarrer puis environs 20 euros par suppléments). N'allez pas croire pour autant que le jeu et sa gamme soit ridicule. En fait, l'éditeur français a coulé et l'on trouve maintenant la gamme entière (de quoi jouer pendant plusieurs années) pour 50 malheureux euros !
Mon banquier a apprécié.

Bref je commence à être MJ de ce jeu de rôle et j'ai bien hâte de voir ce que cela va donner !
Partager cet article
Repost0

commentaires

K
Tu aurais du me dire que tu aimais tant que ça les dés ... j'aurais essayé de te trouver un gros stock .... Ca me rapelle des souvenirs ça.. les soirées avec un mj... plein de monde autour d'une table, le soir (la nuit..je sais plus) une petite biere...et des dès..plein de dés (lol).. je connaissais pas celui la non plus (encore un en fait..)Quel puit de science tu es ;) Je ne suis plus trop fan de jdr, mais celui la à l'air en effet simple, sans être effrayant... et la couv est sympa en tout cas :)
Répondre
T
Tu sais, il y a encore possibilité de t'y remettre si la nostalgie devient trop intolérable ! :o) J'aurais de la place pour toi autours de ma table si l'envie te prend !