Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 09:14

Il y a quelques semaines, j'ai testé Caylus. Je ne vous cache pas que j'attendais avec une certaine impatience de tester ce jeu dont un ami (coucou Alex !) m'avait vanté tous les mérites. Avec une confiance quasi-aveugle, je me dépêchais de m'offrir la boîte pleine de promesse.

Dans Caylus, tous les joueurs incarnent des contre-maîtres bâtisseurs de forteresse à l'époque du moyen-âge. Le Roi nous confie la tâche de construire un château fort à Caylus, petite bourgade française. Concrètement le jeu oblige les joueurs à construire ce château afin de gagner des points de prestige. En parallèle à la construction du château, chaque bâtisseur peut aussi s'atteler à améliorer la ville de Caylus en infrastructure. Deux intérêts à cela : cela permet de gagner plus d'argent, donc de faciliter le travail au château, et surtout cela rapporte des points de prestiges. Une première subtilité apparait alors, faut-il particper à l'effort de construction intensivement afin d'empocher rapidement des points ? Ou bien pourquoi ne pas traîner des pieds et construire des bâtiments et améliorer la ville ?

Au terme de la première partie que nous avons joué (à 5 joueurs), nous en sommes ressorti ravis. Le jeu est riche, très riche. Les mécanismes prennent du temps à être expliqués mais au bout de 3 tours de jeu, la mécanique générale est assimilée et la partie devient nettement plus fluide. Un autre point important apparaît : il y a beaucoup de façon de gagner. Untel choisira d'accumuler de l'or. L'autre de construire des résidences pour taxer les autres joueurs. Un dernier tentera de prendre tout le monde de vitesse en construisant rapidement le fameux château... On le voit chaque joueur va pouvoir peaufiner sa stratégie générale tout en placant des bâtons dans les roues des autres. Et le jeu permet pas mal d'intéraction, très intéressantes, avec une part de négociation et de diplomatie non-négligeable.

Pour finir, sans être top design, le matériel du jeu est élégant avec des pions en bois et des tuiles en carton solide. Le jeu est agréable à manipuler. Mention spéciale aux règles du jeu, parfaitement rédigées, claires, limpides, un bonheur (hormis qu'elles soient écrites en tout petit).

Caylus est un jeu extrêment riche et intéressant. Il n'a pour réel défaut que d'être assez long : 4 heures (à 5 joueurs) c'est beaucoup si l'on est débutant, pour les vétérans ca n'est pas un soucis. Quoiqu'il en soit, n'hésitez pas à craquer pour ce jeu, vous ne serez pas déçu !

 

Caylus est édité aux éditions Ystari au prix d'une quarantaine d'euros.

Partager cet article
Repost0

commentaires