Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 17:40
FPS est l'abréviation de First Personal Shooter, qu'on pourrait traduire par "jeu de tir à la première personne". En gros, le jeu vous place en plein coeur de l'action puisque vous voyez à l'écran ce que voit votre personnage, contrairement à Mario par exemple, où vous voyez votre personnage à l'écran. Le FPS est l'un des genres roi sur PC. Pour ma part, je classe les FPS en trois catégories : les FPS bourrins, les FPS scénarisés, et les FPS jeux de rôle.

Dans la première catégorie, je range tous les FPS "ras du front" où le but est bien de défouler le joueur en lui proposant de dessouder des ennemis suffisament idiots pour se jeter sous vos balles vagues après vagues. C'est rigolo tout plein mais ça ne vole pas haut et surtout on s'en lasse rapidement. Mais de temps en temps je ne me refuse pas ce genre de petit plaisir.
Viennent ensuite les FPS scénarisés dont le grand représentant est Half Life : en gros vous tirez sur des ennemis mais il y a une histoire un peu plus recherchée, des alliés vous filent un coup de main, les ennemis sont un poil plus malins et peuvent vous tendre des embuscades assez vicieuses. Parfois vous aurez même des phases d'exploration et de recherche à réaliser.
Enfin le FPS tendance jeu de rôle vous oblige en plus à gérer les capacités de votre personnage, il peut développer des compétences, etc bref il évolue au cours de l'histoire. Deus Ex reste le grand jeu de cette dernière catégorie.

Aujourd'hui je vais vous parler de Call of Duty, que je viens de finir en profitant des vacances de Noël. Call of Duty n'est pas un jeu récent mais comme mon PC n'est pas un foudre de guerre question puissance, ca tombe bien.

Dans Call of Duty vous êtes propulsés dans un film de guerre hollywoodien. L'histoire se déroule durant la fin de la Seconde Guerre Mondiale et vous propose d'incarner 3 soldats sur différents fronts : un américain, un anglais et un russe. Chaque intrigue est indépendante l'une de l'autre.

Etrange sentiment que de "jouer" à la Seconde Guerre Mondiale, me direz-vous. Pour être plus exact, l'éditeur n'a pas cherché le plus grand réalisme : l'objectif est bien d'avoir des montées d'adrénaline dans ce jeu qui calque pas mal de scènes vues dans Il faut sauver le soldat Ryan ou bien le feuilleton Band of Brothers. On oublie donc rapidement que la Guerre n'était pas si amusante pour se plonger dans cette ambiance entretenue à renforts de grands effets, de grosses explosions, d'embuscades allemandes inattendues, de chars à détruire, etc.

Chapeau aux concepteurs qui ont su préparer un jeu qui vous comble de bout en bout pour peu que vous aimiez le genre. Ici, il s'agit de jouer avec sa tête plus qu'avec sa mitrailleuse, puisque prendre certaines positions vous obligera à réfléchir avant de foncer tête baissée. Mieux, les adversaires ne sont pas très habiles de la gachette, du moins suffisament pour que vous ne mourriez pas toutes les 30 secondes. Mais l'ambiance entretient l'envie de jouer jusqu'au bout.

Graphiquement, le jeu était à sa sortie une belle réussite qui ne se dément pas, même maintenant. Les fumées sont criantes de réalisme, les sons vraiment bien fichus.

Bref un jeu d'action et de guerre parfait, mais à déconseiller aux plus jeunes, car très violent.

Indispensable si vous aimez le genre !

Call of Duty est disponible à petit prix (15 €) dans la collection Best Of chez Activision.
Il est accompagné de son extension La Grande Offensive, dont je vous parlerai.. lorsque je l'aurai fini !
Partager cet article
Repost0

commentaires