Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 11:22

L'année prochaine les nouvelles lois contre le tabagisme vont être mises en application. Etant moi-même non-fumeur et subissant parfois les désagréments de mes amis fumeurs, je suivais l'affaire de loin jusqu'à ce que ces lois débarquent dans mon boulot.

Je travaille dans un centre de formation pour apprentis. Et regardons un peu, si vous le voulez bien, ce que l'avenir pourrait nous réserver...

Jusqu'à présent, les jeunes (et quelques formateurs) se serrent sous le préau pour prendre leur dose de "petit cancer à long terme". Jusqu'à présent, ils ennuyaient tout le monde, puisque bien entendu, les couloirs jouxtant le préau puaient la clope en quelques minutes, lorsque ce n'était pas un brouillard londonien (oui j'aime exagérer parfois !) qui se levait dans le même préau.

Et bien, dans quelques semaines, attention, changement radical ! Les nouvelles lois apportent l'interdiction totale de fumer dans l'enceinte des locaux. Cela inclut donc dans les bâtiments (mais cela était déjà en place depuis quelques années, donc rien de neuf), mais aussi les espaces couverts (type préaux) et les espaces découverts comme le parking ou le terrain de sport. Résultat : pour cloper, dans quelques semaines, les fumeurs (apprentis ou personnels) seront tenus légalement d'aller s'empoumoner en dehors du centre de formation.

Le problème est triple à mon sens.

Premièrement, l'obligation de quitter les lieux va amener les fumeurs à fumer sur un boulevard très fréquenté par des automobilistes, pas forcément respectueux des limitations à 50 km/h. A mon avis, on prend le risque de voir des accidents de ce côté-là.

L'autre problème soulevé est pour les internes. Statutairement, les internes, qui dorment et mangent sur le site, ne peuvent pas sortir de l'établissement de toute la semaine. Donc les internes fumeurs devront normalement s'abstenir de cloper pendant 5 jours. Bon courage à tous les membres du personnel (formateurs et animateurs) qui devront "tenir" des dépendants en manque de nicotine...

Que risque-t-il de se passer alors ? ben rien, et c'est là aussi un souci. Qui va venir faire la loi dans l'établissement ? Nous, les formateurs, déjà surbookés ? Faudra-t-il qu'on "flique" des fumeurs à la sauvette ? Vous imaginez déjà ma réponse... Et du coup on prend le risque de laisser filer et laisser faire, un bel exemple pour cette jeunesse justement en manque de repères, surtout dans un établissement pédagogique...

Quoiqu'il en soit, il va être intéressant de voir comment cela va évoluer, je vous tiendrai au jus, forcément.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Il ne te reste plus qu'a fume toi aussi!<br /> Imagine tous l'interet de la chose!<br /> Plus besoin de sortir pour retrouver tes eleves tu sera deja avec eux! Ils t'aimeraont encore plus car tu leur offrira une clope de temps en temps et surtout tu ne fera plus parti de ses ronchons qui ralent des qu'il y a un fumeur a moi de 5 metres! ( bon je sais tu en fait pas parti quoi que je me souviens...)<br /> De la part d'un ex-fumer qui en grille une de temps en temps! Saches qu'au japon la place des fumeurs est tres 'limite7 alors qu'ils fument comme des pompiers!! a 1 metre pres tu n'es plus dans la zone fumer, sur le trottoir je precise. Mais ici la meme loi qu'en france vient de passer et les choses sont plus rigolote car il y a des distributeurs a chaque coin de rue, ils avaient deja fermer les distributeurs au heures ou les gamins sortent de l'ecole mais maintenant il faudra une sorte de 'carte d'identite' pour achete des clopes!<br /> Bon sinon tu fera comme quand j'etais pion, tu fermera les yeux juste le temps pour eux de fumer! L'intransigence est la pire des choses!<br />
Répondre