Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 18:04
"L'Homme a voulu les exterminer, ils prennent leur revanche..."
D'emblée là, on a la trouille. Qui a-t-on bien pu vouloir exterminer ?
Mais des Lapins, pardi !

Le film nous montre donc une équipe de scientifiques (rarement des gars bien, ceux-là dans les nanars), chargée de bosser sur les hormones de lapins pour limiter leur prolifération.
Bon forcément la petite fille d'un des des scientifiques ne supportent pas qu'on utilise ces adorables petits rongeurs comme cobaye, et décide d'en voler un, histoire de sauver celui qui lui plait le plus.
Et là, c'est le drame !
Il ne faut pas moins de 2 min de métrage à la petite fille pour perdre le lapin, qui se barre dans son terrier. Sauf que bien entendu, le lapin en question fait parti des cobayes "ratés" : il va muter jusqu'à devenir géant, lui et ses collègues lapins.

Et voilà donc la petite bourgade menacée par des rongeurs géants, prêt à apporter désolation, terreur, et frénésie sexuelle (y'a un truc en trop là) ... et à DETRUIRE LE MONDE !!!

Les Bugs Bunny de l'Apocalypse est un formidable nanar des années 70 réalisé par William F. Claxton et qui compte quand même la présence de Janet Leigh, célèbre pour s'être fait trucider dans sa douche dans Psychose d'Hitchcock et pour être la mère de Jamie Lee Curtis !

Et donc les lapinous, comment y sont, pépé Stefff ?
Ratés. Mais drôles. Pour sûr.


Il s'agit ni plus ni moins de lapins filmés en gros plan dans des décors miniatures, et ca se voit, donc y croit pas un seul instant.
Parfois, on leur balance une peluche de lapin enflammée (quand des humains tentent de riposter), mais décidément les lapins sont de bien mauvais acteurs, puisqu'ils se barrent dans tous les sens, au lieu de faire une charge mortelle vers la caméra.

Donc du coup, on voit rarement des lapins géants et des humains sur l'écran. Et quand ca arrive ca donne ca :


Autrement dit le raccord le plus foireux de l'histoire du cinéma ! Puisque le ciel de la partie gauche n'est pas de la même couleur que celui de la partie de droite. Mais ca ne dérange personne...

Allez pour la route, je vous montre un humain agressé par un lapin. Attention, une scène d'une violence inouie, écartez les enfants du moniteur...



A la fin, les écolos en seront pour leurs frais, puisque tout le monde sort le fusil et plombe ses saloperies de lapins. On va pas se faire bouffer par des rongeurs !


Il existe en DVD, et c'est tant mieux finalement, chez Warner Bros. Sinon, si vous avez Ciné FX, n'hésitez pas, il passe en ce moment.
Que du bonheur.

Je vous laisse, je vais finir de manger mes carottes.

Cet article a été préalablement publié sur le forum Festnoz ! lien direct
Partager cet article
Repost0

commentaires