Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 10:54
Figurez-vous que les romans Harry Potter me font régulièrement de l'oeil dans les librairies.
Je trouve les couvertures de Jean-Claude Götting un brin naïves et attirantes. Et surtout le choix de graphisme très surprenant (car risqué) pour un best-seller. Et puis le fait d'être l'une des plus grosses ventes de ces quinze dernières années ne manque pas d'attiser ma curiosité. Faudra (peut-être) qu'un jour je m'y mette.

C'est justement la réflexion que je me faisais l'autre jour en sortant de la séance d'Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé. Car si je ne lis pas les romans, je me fais d'une année sur l'autre traîner dans les salles pour voir les adaptations ciné des romans. Et jusqu'à présent, j'ai toujours trouvé ça moyen, hormis Harry Potter et les prisonniers d'Azkaban, qui m'avait assez plu pour ce que je me rappelle. Et pour tout avouer, je m'étais endormi sur la fin d'Harry Potter et l'ordre du Phénix. Bref Harry Potter au cinéma, c'est pas mon truc.

Et en regardant Le Prince de sang mêlé je pense avoir compris pourquoi.
Le film dure 2h40, et préparez vos oreillers (il y eut même un entracte au bout d'1h15). La première moitié du film oscille entre les histoires sentimentales des héros, la vie à l'école de magie, et une vague menace ; la seconde partie, trop courte, tente d'insuffler un peu d'héroïsme, sans y parvenir malheureusement. Et pendant que je regardais tout cela dans une demi-torpeur, malgré tout un brin complaisante (il faisait beau dehors, et les Magnum amande, ça vaut son pesant de cacahuètes), j'imaginais que le roman devait être agréable.

Harry Potter, l'apprenti magicien, démarre une nouvelle année à l'école Pouldard et retrouve ses amis. Alors que les Mange-morts fomentent un truc pas net, Harry découvre par hasard un livre de magie qui appartenait à un mystérieux Prince de Sang mêlé, ancien élève. Qui est-il ? Et que prépare Darco, l'un des adversaires d'Harry et sa bande ?

Le film, tel quel, n'est finalement qu'un grossier résumé d'une histoire certainement bien plus détaillée et fine sur papier. On imagine bien que les romans doivent être amusants, avec ces petits chassés-croisés amoureux d'ados, que les cours de magie doivent être plus détaillés et savoureux, et qu'au final la révélation sur l'identité du Prince de Sang mêlé du titre, grandiose. Au ciné, elle ne m'a même pas fait lever un sourcil tant le personnage est relégué au second plan. Le final laisse espérer de grands changements pour la suite de l'histoire.

Les amateurs des romans prendront, je pense, plaisir à voir l'adaptation, pour ma part  je suis définitivement fâché avec la version ciné.

Partager cet article
Repost0

commentaires