Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 15:22
Le Japon, de nos jours. Alors que le jeune Hiro vient rendre visite à sa soeur, le voilà percuté par un camion. Et le voilà qui décède à l'hopital ! Fin de l'histoire ? Non.
Car sa soeur est au service d'un bien étrange personnage, Princesse, qui va le ramener à la vie en lui donnant un peu de son sang. Hiro ressucite, serviteur dévoué de la Princesse. Il s'installe dans le manoir de sa maîtresse, en compagnie de sa soeur, tout aussi dévouée, et d'un androïde aux allures de petite fille, Flandre.
Fille du Roi des Monstres, elle mène une lutte de longue haleine contre ses frères et soeurs. Pour quelle raison ? Mystère...

Curieuse histoire que ce Princesse Résurrection ! Le moins que l'on puisse dire c'est que le principe de base est original.  Malheureusement la série rentre rapidement dans une routine qui nuit au titre : chaque épisode voit une nouvelle menace planer sur la Princesse (car la jeune femme a de nombreux ennemis) et la Princesse trouvera toujours un moyen pour s'en sortir soit en trucidant le monstre, soit en s'en faisant un allié. Un détail : Hiro meurt et ressucite dans chaque épisode à la manière de Kenny dans Southpark.

Heureusement, cette routine générale est compensée par quelques éléments intéressants et/ou amusants.
Ainsi chaque monstres est un clin d'oeil aux films de genre (les monstres marins ressemblent beaucoup à la Créature du Lac noir, par ex.).
Le manoir se remplit progressivement de personnages haut en couleur au fur et à mesure de l'intrigue (la louve-garou au service de la Princesse, une des soeurs de Princesse, la vampirette sexy ...).
La relation maîtresse/esclave qui lie Princesse à Hiro est intriguante mais malheureusement jamais vraiment exploitée si ce n'est pour faire un peu d'humour (Hiro et ses nombreux décès et resurrections).
Si le manga laisse croire qu'il va être très violent (voir les couvertures avec pas mal d'armes sanguinolentes) ; globalement l'auteur fait un effort pour que ce ne soit pas un bain de sang à chaque page. Tant mieux, même si certaines scènes sont sanglantes.

Il n'y a pas vraiment d'intrigue générale, ou alors si peu qu'on s'en fout, parce que c'est fort mal amené. Qui est réellement le père de Princesse ? Pourquoi se bat-elle contre sa famille ? Qui est réellement Flandre ? Pas de réponses, ou alors très peu. Il y avait matière pourtant à faire une bonne histoire. Si bien qu'on a une impression de légèreté générale qui dessert le titre.

Ni superbe, ni mauvais, Princesse Résurrection a le potentiel d'un bon manga, mais n'utilise pas, pour le moment, tous ses atouts. Dommage.
Partager cet article
Repost0

commentaires