Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 09:44

Gros gros coup de coeur pour ce jeu vidéo fabuleux.

Tout commence dans les années 90 lorsque White Wolf, maison d'édition de jeux de rôle (sur table), sort Vampire La Mascarade qui connait immédiatement un succès à la fois critique et commercial. L'originalité du jeu repose sur son concept : les joueurs incarnent de jeunes vampires dans notre société contemporaine, dans une ambiance toute droit issue des romans d'Ann Rice (Entretien avec un vampire, Lestat, et La Reine des Damnés).

Vampire la Mascarade avait déjà connu il y  a plusieurs années une déclinaison sous la forme d'un sympathique hack'n slash mais on sentait qu'il y en avait encore sous la pédale, et c'est l'équipe de Troïka Games qui s'est chargé d'une nouvelle adaptation, cette fois-ci sous la forme d'un jeu de rôle pur et dur matiné de phases de combat, d'infiltration et d'exploration.

Résumons rapidement l'univers du jeu : les vampires existent et vivent cachés, dans l'ombre de l'humanité, cultivant à tout prix le secret de leur existence. Les vampires sont divisés en plusieurs lignées (ou clans) différentes : les Ventrues, politiciens et manipulateurs accomplis; les Brujah, anarchistes et ultra-violents ; les Malkavians complètement fous ; les Nosferatus, difformes et vivants dans les égoûts ; les Toreadors, adeptes des Arts et de la beauté ; les Tremere, vampires magiciens, etc. Plus un vampire vieillit et plus il gagne en puissance : les Antediluviens, des vampires extrêmement anciens (né pendant l'Antiquité) complotent dans l'ombre et utilisent les vampires nouveaux-nés pour se livrer une bataille cachée.

Dans Vampire : The Masquerade - Bloodlines, on commence par créer son personnage. Le choix du clan déterminera à priori pas mal le gameplay du jeu : mon premier vampire est un Ventrue. Une vrai bille en combat mais qui compense par un pouvoir de persuasion important et qui peut utiliser des pouvoirs mentaux pour contrôler ses adversaires. Si j'avais choisi un Brujah, nul doute que j'aurais été une grosse brutasse en combat par exemple, ou bien si j'avais opté pour un Nosferatu j'aurais probablement pu passer plus facilement dans le dos des adversaires.

L'histoire démarre à Los Angeles alors que le vampire qui vous a créé est tué par le Prince De Lacroix, seigneur de la ville. Pourquoi ? Parce qu'il n'avait pas eu l'autorisation de vous "concevoir". Mais Lacroix décide de vous donner votre chance et vous envoie prouver votre valeur à Santa Monica, où vous aurez plusieurs petites missions à effectuer. Et si vous vous en sortez bien, peut-être aurez-vous l'occasion de monter en grade...

Pendant les phases de déplacement, le jeu se présente concrètement comme une sorte de GTA avec une vue à la troisième personne (la caméra suit votre personnage de dos). La plupart du temps il vous faudra aller discuter avec les personnages qui ne manqueront pas de vous confier des missions à accomplir. L'un des plaisirs du jeu c'est justement la variété de ces missions : voler un objet, convaincre quelqu'un de faire quelque chose, aller récupérer des preuves, sauver un personnage retenu prisonnier, assassiner un autre personnage discrètement, etc. Doucement, une intrigue générale se développe pour constituer une grande saga dont vous êtes l'un des protagonistes. Avec 5 fins différentes, vous pouvez à priori influencer l'histoire. Choisirez-vous de rester fidèle à Lacroix ? Soutiendrez-vous la cause anarchiste ? Voulez-vous être calife à la place du calife ? C'est à vous de choisir et de bien réfléchir à vos réponses dans les scènes de dialogues.

Pendant les combats, il existe plusieurs affichages possibles. Soit vous combattez au corps-à-corps et dans ce cas, la vue reste à la troisième personne, soit vous optez pour le combat à distance (fusil, flingue...) et la vue passe à la première personne comme dans un FPS. Dans ce derniers cas, l'efficacité de vos tirs dépend de votre arme et de votre compétence Arme à Feu : plus avez de points, plus vous serez précis et dangereux.

Lors des phases d'infiltration vous aurez très souvent des serrures à crocheter. A nouveau, tout dépendra de votre compétence en Crochetage. Heureusement les auteurs ont la plupart du temps pensé à des chemins de secours pour que vous ne restiez pas coincés bêtement devant une porte.

L'ambiance du jeu est terriblement prenante et immersive : progressvement, vous creusez votre trou dans la hiérarchie vampirique. Vous pouvez vous attacher les services d'une Goule (un humain devenu dépendant à vos morsures, prêt à tout pour vous aider), ou bien devenir copropriétaire d'une boîte de nuit branchée (pour avoir une source de revenus afin de mieux s'équiper).

A la manière d'un Fallout, vous avez libre choix sur la façon de résoudre les problèmes. Par exemple, lorsque le Prince Lacroix vous demande d'empêcher un critique gastronomique de pondre un mauvais papier sur une de ses restaurants, vous pouvez simplement l'assassiner (en le combattant), le forcer à se suicider (en utilisant un de vos pouvoirs mentaux), ou l'intimider.

Ayant joué pendant quelques années au jeu de rôle sur table, cette adaptation permet d'avoir une idée assez nette de l'univers de Vampire La Mascarade. Les néophytes risquent par contre de se sentir un peu perdu, parce que les concepts de l'univers du jeu sont parfois un brin expédiés.

Tant qu'on est sur les points négatifs, les combats sont parfois franchement déplaisants car ces phases sont peu maniables. Le jeu dans sa version d'origine est profondément buggé et il faudra passer par une série de patchs pour obtenir un jeu jouable et stable (et encore : ma résolution par défaut ne cesse de se modifier sans que je ne puisse rien y faire). Les temps de chargement (à chaque fois que l'on pénètre dans un lieu) deviennent agaçants à la longue.

Reste que Vampire, The Masquerade - Bloodlines est un jeu terriblement prenant, immersif et malgré son âge assez joli. Amateurs de jeux de rôle (je pense à Knights of The Old Republic, Fallout, Baldur's Gate), ce jeu mérite que vous vous y arrêtiez : vous pourriez être très agréablement surpris !

La bande-annonce en version originale

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Salut. Il a l’air vachement bien ce jeu ! Le seul jeu de vampire auquel j’ai vraiment joué c’était Dracula que j’ai téléchargé sur http://www.jeu-a-telecharger.com/. J’ai ainsi pu découvrir toute<br /> la série et depuis je ne m’en passe pas !<br /> Au plaisir.
Répondre
T
<br /> <br /> Oui, Vampire The Masquerade - Bloodlines est vraimant très sympa. Attention, ce jeu est TRES différent du Dracula dont vous parlez, tant en terme de genre de jeu que d'ambiance.<br /> <br /> <br /> <br />