Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 21:47
24hsaison3.jpg24 heures chrono, top, c'est reparti.
Après visionnage des sept premiers épisodes, il faut admettre que cette saison a un peu de mal de à démarrer. Cette histoire de terrible virus transporté par une petite frappe sent rapidement le leurre pour gonfler artificiellement une intrigue à venir. Bien entendu ça ne loupe pas, car à la fin de l'épisode 7 on a déjà perdu de vue cette histoire de virus.

La série nous parle de mensonges, de leurres, justement. Mais comment réussir à se renouveller quand pendant 2 ans on a pas arrêter de balader le spectateur, de le duper ? Tout le monde ment dans 24 : les personnages entre-eux, les employés aux employeurs, le père Jack à sa fille (et inversement). Dans une mise en abîme astucieuse, les auteurs s'amusent à tromper les spectateurs. Mais à force ils se sont habitués. Et donc du coup cette première partie avance à la fois timidement et sans vraiment chercher à remettre en question les bases de la série.
Remise en question qui m'apparaît de plus en plus nécessaire au fil des épisodes, tant la succession de tromperies en tout genre devient asphyxiante. Et  le petit twist du final de l'épisode 7 s'en retrouve amoindri. 24 heure chrono, enfermé dans les stéréotypes qu'il a créé ?

Reste une gestion de la distance foutrement bien maîtrisée ( - trop - souvent soutenue par les split-screen), qualité d'autant plus pratique pour une série tv : le prétexte de la technologie (portable, ordinateur, satellite, etc.) permet de déployer les personnages tout en maintenant les communications. Bien entendu la technologie elle-même ici utilisée comme moyen de mensonge (des personnages, du spectateur, toujours) paraît d'autant plus effrayante. Voir à ce sujet cette petite vidéo rigolotte réalisée par des acharnés partant de l'idée "et si 24 h chrono s'était déroulé en 1994 ?". Hilarant.




Partager cet article
Repost0

commentaires