Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 18:54
Stupeur dans la bourgade de Twin Peaks : Laura Palmer, une jeune femme appréciée de tout le monde, est retrouvée morte au bord du lac. L'agent Cooper du FBI est dépêché sur les lieux pour mener l'enquête. Et Cooper, malgré sa perspicacité, aura du boulot pour démêler les relations entre tous les personnages du coin...

Lorsque Mike Frost et David Lynch lancent Twin Peaks dans les années 90, ils ignorent le raz-de-marée qu'ils vont déclencher. En effet, la série n'est ni plus ni moins qu'un phénomène de société aux Etats-Unis, qui suivent avec ferveur les investigations de l'agent Cooper. A tel point que la série connaîtra une seconde saison de 18 épisodes (contre 7 pour cette première, 8 avec le pilote d'1h30), qu'une tonne de produits dérivées sortiront pour répondre à la demande... Il y aura bien eu un avant et un après Twin Peaks à la télé US, et je ne serais pas loin de penser que ce fût la première série tv moderne... Dommage qu'à l'époque la Cinq ait foiré la diffusion de la série (épisode dans le désordre, horaires pas possibles...). Heureusement le DVD de la saison 1 vient de sortir.

Mais qu'est-ce qui fait que Twin Peaks fonctionne ? Le mystère. Et ça tombe bien, la bourgade en est remplie ! Chaque habitant dissimule des secrets plus ou moins avouables, et Cooper doit patiemment découvrir chaque personnalité, chaque part sombre. Chaque membre du casting pourrait être un suspect idéal. Qui est le tueur : un psychiâtre à moitié déjanté aux lunettes multicolores ? Un homme d'affaire aux dents longues ? Une femme mariée qui rêve de créer des rideaux silencieux ? La femme qui parle à une bûche ? Twin Peaks regorge de cinglés, de gens bizarres, et c'est un plaisir de glisser doucement dans cet univers parfaitement décalé. Même Cooper semble parfois pas très net lorsqu'il décide de mener l'enquête en lancant des cailloux sur des bouteilles vides (?) ! Mention spéciale à Kyle McLachlan, acteur pétri de talent, qui interprête au plus juste cet agent étrange, drôle et cynique.

Cette ambiance unique à la télévision, les auteurs la cultivent complètement, créant au gré des épisodes mystères sur mystères, interrogeant le spectateur, le forçant à suivre des fausses-pistes, aboutissants à des situations idiotes, grotesques ou absurdes. Il titille l'imagination à travers des rêves loufoques. Aura-t-on un jour le nom du tueur ? Qui sait ? Pas dans cette saison en tout cas. Mais quel plaisir de se bercer doucement dans cet atmosphère trouble, comme si Twin Peaks était dans un univers parallèle au nôtre, où tout devient possible.

Inestimable. Dans tous les sens du terme...
Partager cet article
Repost0

commentaires