Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 13:34
Il ne faut jamais juger un livre à sa couverture, dit-on, et pourtant c'est bien la couverture de ce livre qui m'a interpellé. L'occasion donc de saluer le travail d'Anne-Claire Payet, qui signe là une très belle (et efficace !) jaquette.

Dans le royaume médiéval d'Aléséa, une jeune fille se découvre des pouvoirs magiques. Le seigneur maléfique du royaume désirant à tout prix mettre la main sur la jeune fille, il envoit des séides à sa recherche. Mais la jeune  Elena ne sera pas dépourvu de ressources face aux dangers qui l'attendent puisque des compagnons vont se joindre à elle pour la sauver et entamer une quête qui pourrait bien sauver le monde...

James Clemens signe avec Le Feu de la Sor'cière le premier volet d'une grande grande saga d'heroic-fantasy. Un premier épisode qui sonne comme une grosse introduction à l'aventure de plus de 400 pages. A la fin de celles-ci, tout reste encore à faire, mais un groupe d'aventuriers s'est formé prêt à combattre le Mal. Pas très original, me direz-vous? Vous avez tout à fait raison, et c'est bien la limite de ce livre : on y retrouve les poncifs habituels du genre et quiconque a lu Le Seigneur des Anneaux ne sera pas vraiment surpris par la tournure des évènements.

Mais, il faut admettre que Le Feu de la Sor'cière accroche. Tout d'abord parce que James Clemens ne laisse pas de répis au lecteur, enchaînant action, évènements, rebondissements et découverte, si bien qu'on arrive au bout du livre rapidement et sans vraiment s'ennuyer.

Ensuite, Clemens arrive à glisser régulièrement quelques petites touches d'originalités. Il existe par exemple une race de polymorphes, des hommes capables de se changer en loup ; l'un des ces êtres est maudit et ne peut plus quitter son enveloppe humaine, à son grand désarroi. Une autre race peut communier avec les plantes et la forêt, etc... Ca nous change des traditionnels nain, elfes et hobbits.

Enfin, l'auteur se permet même d'écrire une certaine élégance qui m'a beaucoup plu, on est bien dans l'histoire, et c'est plutôt bien écrit (et traduit !).

Le Feu de la Sor'cière n'est donc pas un grand livre d'heroic-fantasy, mais il s'agira de voir si le récit prend son souffle dans les volumes suivants, sachant qu'on ne tient ici qu'une grosse introduction. Un bon livre de plage en cette période !
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> J'ai beaucoup apprécié ce premier tome : c'est totalement le genre de fantasy "traditionnelle" que j'affectionne. C'est simple, sans chichis, bien écrit et assez drôle... sans compter que la fin du<br /> tome nous laisse entrapercevoir de belles aventures !<br /> <br /> Si ça t'intéresse, je viens de publier sur mon blog mon avis sur ce premier tome...<br /> <br /> Joli article, je reviendrais ;)<br /> <br /> Bonne continuation !!<br /> <br /> <br />
Répondre