Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 14:55

No One lives ForeverIl y a quelques jours je vous parlais de No One Lives Forever 2 (voir ci-dessous) en concluant que j'avais bien envie de me remettre au premier épisode. Et bien c'est chose faite, puisque je viens de finir No One Lives Forever.

C'est donc dans la peau de la jeune espionne novice Cate Arsher que j'ai combattu contre le C.R.I.ME., une organisation criminelle internationale. L'ensemble du jeu vous propose donc d'effectuer des opérations de d'infiltration ou d'exfiltration dans divers endroits du globe, le tout dans une ambiance très sixties particulièrement drôle...

J'ai préféré No One Lives Forever (NOLF) à sa suite, aussi bizarre que cela puisse être. Bizarre car NOLF est beaucoup moins subtil que sa suite : pas de progression dans les compétences, plus linéaire, un poil plus bourrin aussi. Mais justement son gameplay ne se cherche pas, contrairement à la suite ; tout est parfaitement maîtrisé, sans faille. Mieux encore : les auteurs réussissent à saupoudrer le tout d'un humour ravageur de bon aloi.

Le jeu est long, très long même, surtout si on le compare à des jeux récents : comptez bien 20 h pour venir à bout de la campagne solo (sans comptez qu'il existe un mode multijoueur via internet).

L'un des défauts reste à mon avis des cinématiques souvent longuettes et redondantes : l'envie de zapper se fait rapidement pressante (heureusement, c'est tout à fait possible) !
Problème plus important : dans la version Best Steller (Game of the Year), Sierra ne propose qu'une version anglaise (alors que le boîtier est traduit en français, allez comprendre) qui plus est, non sous-titrée. Après quelques minutes de recherche, j'ai trouvé une solution à ce soucis à cette adresse http://www.nofrag.com/2004/fev/29/10186/ . Sur cette page, téléchargez le fichier de traduction proposé en cliquant sur le lien "chez moi" (attention c'est un fichier compressé au format zip). Le fichier "Lisez moi" vous indique la procedure à suivre et ça marche : cela permet d'avoir un sous-titre de bonne qualité.

Hormis ces deux petites réserves, NOLF est disponible à tout petit prix et ça serait dommage de se priver. Un très bon FPS, aussi drôle que prenant, qui ne nécessite pas un ordinateur de compèt'. Fortement recommandé.

Partager cet article
Repost0

commentaires