Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 20:05

lesecretdelaplanetedessinges.jpgTourné deux ans après La Planète des Singes, le film de Ted Post partait avec deux lourds handicaps : succéder à un énorme film, devenu au fil des années un classique du cinéma, et ce d'autant plus que l'acteur principal, Charlton Heston, n'y fait que de la figuration. Les producteurs ont donc usés de moyens parfois grossiers pour faire cette suite, qui bizarrement, s'avère intéressante, bien loin du naufrage qu'on aurait pu craindre.

Brent, un autre astronaute (décidément), s'échoue sur la Planète des Singes, où il ne tarde pas à être capturé par les gorilles. Ayant réussi à s'échapper, il trouve refuge dans la Zone Interdite, un coin désertique dans lequel les singes refusent de pénétrer. Et pour cause : les descendants des survivants de la bombe atomique y ont trouvé refuge. Mais ils ont bien changé au fil des siècles ! Ayant atrocement mutés, ils ont developpé des pouvoirs psychiques impressionnants, et vouent maintenant un culte à leur Dieu : la dernière bombe nucléaire encore intacte, ultime vestige de la civilisation humaine.

Le Secret de la Planète des Singes s'il n'a pas la force du premier opus est jouissif. parce que le film est très généreux : jamais le réalisateur n'essait de nous refaire longuement le pitch du premier film, malgré un démarrage identique. Il expédie rapidement la rencontre avec les singes, pour amener Brent dans un nouvel endroit, peut-être bien tout aussi dangereux : auprès des Adorateurs de la Bombe. Cette générosité séduit, car il s'agit simplement de reprendre les grands thèmes de la Planète des Singes et de les retranscrire différemment, avec tout autant de malice, seulement peut-être moins de talent (et d'originalité). Voir Brent décourvrir les ruines de New-York, rencontrer les Adorateurs défigurés ; assister à l'invasion des singes dans cette civilisation secrète qui les dépassent, tout m'a bien plu.

Restait à régler le problème du final. Il était bien difficile de faire aussi bien que le premier volet. Et pourtant, les auteurs réussissent le tour de force de créer un final saisissant, rempli à la gueule de métaphores, et surtout d'une noirceur absolue qui respecte l'esprit du premier film. L'histoire ne retiendra pas ce final-là ; dommage, Le Secret de la Planète des Singes est pourtant la digne suite du chef-d'oeuvre.

Partager cet article
Repost0

commentaires